CollectionsLes carrefours de l'être
93-CL-LO&LP-1DC

Paru le:  15-01-2012

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-915741-76-6

Ean:  9782915741766

Prix:  18 €

Caractéristiques: 
257 pages

Genre:  Littérature française contemporaine

Thème:  Litterature

Thèmes associés: 

93-CL-LO&LP-4DC

L'ombre & le philosophe

Bien souvent, je me disais que je m’étais vidé, que je ne pourrais plus rien produire…

Tour à tour garçon coiffeur, plombier, journaliste, psychosociologue-conseil et vendeur sur les marchés parisiens, pour ne citer que l'essentiel, Charles Lancar, né en 1943 à Tunis, a multiplié les expériences professionnelles sans jamais renoncer à sa passion, l'écriture.
De Tourbillons, son premier roman adapté sur FR3, au Vent des Marchés, Ed. Belfond, en passant par les Racines du Figuier, Ed. Plon, deux fois récompensé ou encore Passage Verdeau, Ed. Mazarine-Fayard, Charles Lancar, auteur atypique, nous offre dans une langue ciselée, une peinture fine et sensible des rapports humains. Extravagant et jubilatoire, L'ombre et le Philosophe est son dixième roman.

Chaque individu, qu’il soit ou non doué de raison, qu’il soit riche ou dans le plus complet dénuement possède au moins un bien inaliénable, incessible, et qu’il emporte avec lui dans la mort. Du moins le croit-il. Il en est ainsi pour les animaux, du lion au souriceau, des plantes, du chêne centenaire au moindre brin d’herbe, des rochers à l’infime gravillon. Ce bien, c’est son ombre. Anodine, mystérieuse et par certains aspects inquiétante, elle se révèle pleinement sous le soleil, à la faveur d’un rayon de lune, ou encore sous le faisceau d’un projecteur.

Chaque individu, qu'il soit ou non doué de raison, qu'il soit riche ou dans le plus complet dénuement possède au moins un bien inaliénable, incessible, et qu'il emporte avec lui dans la mort. Du moins le croit-il. Il en est ainsi pour les animaux, du lion au souriceau, des plantes, du chêne centenaire au moindre brin d'herbe, des rochers à l'infime gravillon.
Ce bien, c'est son ombre.
Anodine, mystérieuse et par certains aspects inquiétante, elle se révèle pleinement sous le soleil, à la faveur d'un rayon de lune, ou encore sous le faisceau d'un projecteur. Depuis notre naissance, nous sommes habitués à ce que notre ombre nous suive ou nous précède. Parce que nous savons qu'elle n'est jamais bien loin de nous, nous ne lui prêtons que peu ou pas d'attention. On l'imagine docile, soumise à notre humeur, épousant nos faits et gestes. Mais, est-on certain qu'elle ne possède pas sa propre vie, qu'elle ne se livre pas à quelque lointaine incursion ?