CollectionsAu-delà des apparencesL’éducation des adultes au service de l’enfant
0437-1DC

Paru le:  30-06-2019

Editeur:  Les éditions Ovadia

Isbn:  978-2-36392-341-7

Ean:  9782363923417

Prix:  18 €

Caractéristiques: 
192 pages

Genre:  Biographie

Thème:  Pensee

Thèmes associés: 

0437-4DC

Michel-Ange, Léonard de Vinci

Correspondance imaginaire

Doutant parfois de ma plume, grande est ma gêne à solliciter une personne de votre importance sur des points qui me sont particulièrement chers.

guillaume-robin-NB

Guillaume Robin est l’auteur de plusieurs essais sur l’art. Il a notamment publié Picasso et Paris (Hugo & Cie), Les Secrets de l’art moderne (Art3/plessis) et, aux éditions Ovadia, Les Peintres oubliés, du Quattrocento à l’ère moderne.

Deux mois ont passé depuis que Léonard de Vinci a traversé la longue chaîne des Alpes à dos de mulet avec sa fidèle escorte, son disciple Francesco Melzi et son serviteur Battista de Villanis. Celui que François Ier appelle familièrement «mon père » en guise d’hommage filial commence tout juste à prendre ses repères dans cette vallée de la Loire qui accueille désormais en son sein le nouveau pouvoir royal. Le jeune roi-chevalier a demandé que l’on installe le vieux maître non loin de son château d’Amboise, dans une magnifique demeure de style néogothique construite en brique rouge et tuffeau blanc, environnée d’un immense parc où des chênes centenaires viennent se mêler aux pins et cyprès fièrement dressés.

Léonard de Vinci, peintre, ingénieur et savant universel, Michel-Ange Buonarroti, prodige de la peinture, sculpteur et architecte d’exception. Deux visions distinctes, deux caractères opposés et a priori incompatibles. Et pourtant, une relation étroite se noue au beau milieu de l’Automne 1516.
Vinci, installé à la fin de sa vie au Clos-Lucé prend la plume pour écrire à son jeune émule, Michel-Ange, séjournant, lui, à Pietrasanta à la recherche des plus beaux marbres destinés à la façade de la Basilique de San Lorenzo. S’instaure entre eux un dialogue passionnant autour de leur pensée, de leur vie et de leurs œuvres. Des commentaires sur l’ingenium au débat sur le fameux paragone, de leur rivalité inscrite sur les fresques du Palazzo Vecchio à la naissance du David et du Cavallo, cette correspondance pleine d’esprit inaugure les grands enjeux de leur siècle.
S’appuyant sur une importante documentation, l’auteur expose ces témoignages inventés bien que vraisemblables qui jamais ne trahissent les visées de leurs auteurs et les faits de l’histoire passée. Les deux créateurs confrontent leurs idées, retracent leur vie et exhument le parfum d’une époque glorieuse et habitée.
C’est le livre d’une réconciliation impossible entre les deux grands maîtres de la Renaissance italienne. Comme un rêve qui devient réalité.